Techniques

L’Hypnose Classique

C’est la première forme d’Hypnose, celle de James Braid et de Bernheim. C’est aussi l’Hypnose de spectacle, ou l’hypnotiseur est en position dominante, ce qui pourrait laisser à penser que la personne hypnotisée est sous un « pouvoir ».
C’est aussi l’hypnose qui était utilisée au 19ème siècle pour anesthésier les patients, avant l’arrivée du chloroforme. C’est une méthode autoritaire, directive et souvent spectaculaire.


L’Hypnose Ericksonienne

Elle est l’aboutissement de l’art du langage et de la communication utilisé en Hypnose, et initiée par le célèbre psychiatre américain Milton Erickson.
C’est une approche stratégique de la psychothérapie qui a transformé la pratique des thérapeutes modernes. Basée sur l’échange entre le patient et le thérapeute, même si le thérapeute reste le seul maître, cette technique est avant tout médicale. Elle représente l’avènement de la communication multi-niveaux et engrange d’indubitables processus de changements. Cet outil thérapeutique est basé sur le postulat que l’individu possède en lui les ressources nécessaires pour faire face à toutes les situations. Ainsi, cette méthode sollicite la participation active du patient. Elle est essentiellement préconisée pour des personnes ayant des troubles obsessionnels, des problèmes de dépendance ainsi que d’angoisse.


La Nouvelle Hypnose

Cette technique émane des travaux de Milton Erickson, dont elle reprend les principaux paramètres, tout en les adaptant à la mutation culturelle de nos sociétés. Cette technique d’Hypnose donne la parole au patient, en faisant évoluer la discipline vers le développement personnel, et plus seulement l’aspect médical. C’est donc une technique « pour soi ». Cette technique interactive offre également des structures d’intervention issues de la PNL, que je vous présente plus loin.


L’Hypnose Humaniste

Cette technique élaborée par Olivier Lockert travaille davantage avec la Conscience majuscule de la personne qu’avec son Inconscient. Cette technique se propose donc de traiter les troubles psychologiques et physiologiques par le biais de la Conscience. Elle prend en compte le fonctionnement complet de la personne afin de la ré-unifier, en expansion de conscience.  Par son impact holistique et ses préoccupations écologiques, l’Hypnose Humaniste est une Hypnose « pour nous », individuelle et globale, intime et systémique.

La Programmation Neuro-Linguistique (PNL)

La PNL est la modélisation des séances et des techniques de trois Maîtres de l’hypnose que sont M.H.Erickson,
le père de l’hypnose éponyme, le docteur Fritz PERLS,
créateur de la Gestalt-thérapie, et Virginia SATIR,
psychothérapeute, fondatrice de la « Thérapie Familiale ».
La Programmation Neuro-Linquistique est née aux Etats-Unis, dans le milieu des années 1970, du défi ambitieux de deux hommes, John Grinder, linguiste, et Richard Bandler, mathématicien, tous deux également docteurs en Psychologie. Leur objectif : créer pour la thérapie et le développement personnel ce que les sciences dites « exactes » ont réalisé dans leur domaine d’étude spécifique : un modèle précis et opérationnel.

•    Programmation : parce que, tout au long de notre existence, nous nous programmons en mettant en place des façons de penser, de ressentir et de nous comporter que nous employons dans les multiples situations de notre vie. Si nous établissons l’analogie avec l’informatique, le matériel (hardware) est le même: nous avons tous un cerveau et un système nerveux. Ce qui change, ce sont les programmes (software) dont nous disposons pour nous servir de ce matériel …

•    Neuro : parce que cette capacité de nous programmer repose sur notre activité neurologique. C’est parce que nous possédons un cerveau et un système nerveux que nous sommes capables de percevoir notre environnement, de penser et de ressentir, de sélectionner des comportements, etc. Les procédures de travail de la PNL agissent directement sur cette organisation neurologique …

•    Linguistique : parce que le langage structure et reflète la façon dont nous pensons. Le discours d’une personne est riche en informations sur la manière dont celle-ci construit son expérience du monde. En empruntant à la linguistique, Grinder et Bandler ont étudié les relations entre langage et pensée et ont transposé ces connaissances dans le domaine pratique de la communication. Ils ont également étendu ces notions à l’étude du langage non-verbal.